Rencontre avec un auteur…

L’Institut français de Tel Aviv accueille durant les mois d’octobre et novembre plusieurs auteurs.
A cette occasion des conférences seront organisées.

ariane
Le 26 octobre, la reporter et écrivaine Ariane Bois présentait son dernier livre, « Le gardien de nos frères » paru chez Belfond en janvier 2016.
Ariane Bois sera présentée par la journaliste et auteure Hélène Schoumann.

unnamedDe 1939 à 1967, entre Paris, Toulouse, New York et Tel Aviv, deux jeunes révoltés, Simon et Léna, acceptent une mission bien particulière : rechercher des enfants juifs cachés par leurs parents dans des familles, des orphelinats ou des couvents, quand il s’avère que ceux-ci ne rentreront pas des camps. Dans cette quête, ceux que l’histoire a nommé Les Dépisteurs, espèrent retrouver ces enfants pour leur transmettre la vérité sur leur identité juive et leur permettre de retrouver des membres de leur famille.

 

crédit photo : ©Pascal Amoyel
crédit photo : ©Pascal Amoyel

Le 2 novembre à 19h30, GERARD RABINOVITCH, philosophe et sociologue, présentera « Ce que les Lumières n’ont pas éclairé… », Somnambules et Terminators, sur une crise de la civilisation contemporaine (Ed. Bord de l’eau, 2016).

Pour Gérard Rabinovitch, nous ne sommes pas parvenus à tirer les leçons de l’Histoire : après le nazisme et le génocide Rwandais, nous vivons une nouvelle période de « destructivité » de masse avec le djihadisme qui utilise les progrès techniques, notamment les réseaux sociaux, pour parvenir à notre anéantissement. Face à ce phénomène, les cultures tributaires des Lumières semblent incapables d’apporter une solution appropriée.
Un conflit de civilisation a pris forme aujourd’hui à travers le monde, non pas entre les civilisations, mais internes à chacune d’entre elles. Entre « civilisation de vie » et « civilisation de mort ». Le travail de la police, du renseignement et de l’armée s’impose dans l’urgence du moment. Il sera vain s’il n’est pas adossé à un refondement spirituel.

 

©DR
©DR

Le 8 Novembre à 20h, YVES-CHARLES ZARKA, philosophe, professeur à l’université Paris Descartes-Sorbonne, présentera « Comment coexister dans un monde déchiré ? » Jusqu’où faut-il être tolérant ? Traité de la coexistence dans un monde déchiré (Ed. Hermann, 2016).

Pour Yves-Charles Zarka, le principal enjeu est celui du vivre-ensemble dans notre société : comment empêcher que des individus ou des groupes se rejettent mutuellement pour des raisons multiples ? En effet, Zarka oppose la vie commune à la vie séparée. La vie commune est celle d’une communauté, qui a un passé, un présent et un avenir communs dans lesquels chaque individu, chaque famille, chaque groupe puise ses principaux repères. La vie séparée est le contraire : c’est la vie de ceux qui ne s’aiment pas et ne veulent pas vivre en commun, parce qu’ils estiment ne rien partager les uns avec les autres. Face à ce constat, Zarka propose un système de « structure-tolérance » dans lequel coexisteraient des communautés à priori inconciliables.

Le 21 novembre : conversation avec Hervé Castanet, professeur des Universités et psychanalyste, sur le thème « Le rêve et les surréalistes » En écho à l’exposition « Le rêve » qui se tient au musée Cantini de Marseille jusqu’au 22 janvier 2017.

Le 5 décembre : rencontre avec Samy Cohen, Directeur de rechercher et enseignant à Sciences Po, autour de son livre Israël et ses colombes. Enquête sur le camp de la paix, publié chez Gallimard le 13 octobre 2016.

Le 8 décembre : rencontre avec le romancier, poète et traducteur, Emmanuel Moses, auteur de Le bal des chacals, éditions Galaade.

Infos& Détails
Institut français de Tel Aviv, Rothschild 7
Entrée : 35 NIS – Carte Membre IFI : 15 NIS
Résas : 03-7968000

Check Also

La soucca parfaite !

Tous les ans, au Kika Rabbin a lieu, quelques jours avant Souccot, le marché annuel …

Laisser un commentaire