Paracha MIKETS

                                        בס »ד                               

 Paracha MIKETS           פרשת   מקץ

         

  

Pharaon fît un rêve où il se voit debout au bord du fleuve; sept vaches se mirent à paître, puis sept autres vaches chétives surgirent. L’esprit du Pharaon en fût perturbé, car aucun de ses magiciens ne put  interpréter ce rêve. Le maître échanson se rappela de Joseph et indiqua à Pharaon que c’était un jeune Hébreu qui avait interprété son songe. De suite, Pharaon manda de  faire venir Joseph. Arrivé devant le Pharaon, Joseph commenta le rêve, en lui recommandant d’accumuler des réserves, car il y aurait sept années d’abondance, puis sept années de famine. Ce discours plut au Pharaon qui nomma Joseph vice -ministre et le présenta  à la Cour. Pharaon nomma Joseph çafénath-Panêah qui signifie « Sauveur de l’Empire ». Joseph épousa la fille de Putifar qui lui donna deux garçons Méhaché et Ephraïm. Joseph fit des amas de blé considérables pendant les sept années d’abondance. Après ces sept années, la famine s’étendit, et Yaacov demanda à ses fils, sauf à Binyamine, d’aller en Egypte pour y acheter du blé. Yossef reconnut ses frères, contrairement à eux et les accusa d’être des espions. Joseph garda ses frères trois jours en prisons, les frères protestèrent de leur bonne foi en évoquant leur père et leur jeune frère. Yossef leur demanda de revenir avec Binyamine. En attendant, Shimon fût retenu en gage. Au retour, les frères de Yossef découvrirent que la somme réglée en échange du blé fût mystérieusement  remise dans leurs sacs.
Yaacov n’accepta le départ de Binyamine qu’après que Yéoudah se soit porté garant de son retour. Il leur rappela l’épisode de la disparition de Joseph et l’absence de  Shimon .
Les frères revinrent avec Binyamine, et un festin fût offert à cette occasion par Joseph qui les questionna sur leur père. Pour Joseph l’émotion fût si grande qu’il sortit de la salle et pleura. Joseph donna l’ordre de remplir les sacs  de ses frères. Joseph leur dit « retournez en paix auprès de votre père « .

.

Halakhot  Hanouka

Vendredi soir on allume les bougies de Hanouka puis celles du Chabbath suivi  

de la bénédiction « léhadlik Ner Chabbath…. 

On ne déplace pas la Hanouka tant qu’elle est allumée.

On ne doit pas rallumer une bougie de Hanouka qui se serait éteinte, après avoir allumé les bougies de Chabbat. On devra veiller à ce qu’il y ait assez d’huile ou des grandes  bougies afin qu’elles restent allumées une demi-heure après la sortie des étoiles.

Chabbath : Haftara Roni Vésimkhi bat Tsion.

A la sortie de Chabbath, on allume les lumières de Hanouka, avant la Havdala à la synagogue, en revanche, à la maison, on commence par  la Havdala, et ensuite les lumières de Hanouka toujours de gauche à droite.

LA FETE DES FILLES – ROCH HODECH EL BNAT

Le sixième soir de Hannouka qui coïncide avec le premier jour (Roch Hodech) du mois de Teveth est également pour les Juifs Tunisiens le moment de célébrer « la fête des filles » ou Roch Hodech El Bnat. D’origine assez floue, cette coutume est probablement une célébration des femmes de la Bible, Esther et Judith qui s’étaient distinguées durant ce mois. Il est a noter que la société Juive Tunisienne, aussi patriarcale qu’elle fut, a tenu néanmoins à honorer les filles. Bien que la fête n’ait jamais été aussi importante que la fête des garçons, elle a toujours été observée dans toutes les familles par une table spéciale où sont servis gâteaux et pièces montées.

 

 Chabbath Chalom, Hag Saméah Véroch hodech Tov

 Raphaël Sydney KOSKAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *